POTENS d’Ingrid Desjours

Posté par jellybells le 27 juillet 2010

POTENS d'Ingrid Desjours dans thriller rc6n2c

« Charlotte Delaumait a été ébouillantée et lacérée de coups de couteau. Membre de Potens, club pour surdoués, elle multipliait les amants comme les grossesses, et n’hésitait pas à faire chanter son entourage pour servir ses intérêts. Une femme que beaucoup rêvaient de voir disparaître, à commencer par son compagnon, le membre le plus brillant de Potens, mais aussi son patron, dont elle était la maîtresse, sans parler des aigris qu’elle repoussait sans ménagement. La psycho-criminologue Garance Hermosa infiltre ce club pour surdoués et tente de démasquer l’assassin, aussi joueur que manipulateur. Exercice d’autant plus difficile qu’un événement inattendu la renvoie à un passé effroyable qu’elle aurait préféré oublier, et la plonge dans la spirale de l’autodestruction. »

Le livre commence fort avec la scène du meurtre de Charlotte, du point de vue de l’assassin. Un passage assez dur, très violent, très graphique.

On passe en suite à un point de vue extérieur, assez clinique par moment, les personnages sont décortiqués comme pour des profils psychologiques, leurs sentiments, leurs gestes, leurs regards , tout est examiné minutieusement.

Le style est intéressant. J’ai trouvé certains passages assez durs, crus, et à d’autres passages, il y a ce côté clinique, et même parfois, assez poétiques. Et tout cela cohabite très bien ensemble! Le tout est très direct, percutant et vraiment bien tourné.

L’enquête est menée par le commandant Vivier et la profiler Garance Hermosa (Pour ceux qui ont lu Echo, ce n’est pas mon cas, mais, cela ne m’a pas géné dans ma lecture.). Celle ci infiltre le club Potens, une association pour surdoués dont faisait partie la victime.

Une enquête qui tombe mal pour Garance qui fait face à un deuil, et qui réveille les blessures d’un passé difficile.

On est plutot baladé tout le long… il y a pas mal de personnages, et tous sont suspects. On ne voit pas venir le dénouement. Donc, une intrigue bien menée, et beaucoup de suspens. On commence d’abord par penser à un crime passionnel, mais au fur et à mesure qu’on en apprend plus sur Potens, et sa mystérieuse branche «Alpha Pi », les magouilles politiques, financières, sans compter toutes les histoires d’adultères, de coucheries…on doute, on soupçonne, et on a qu’une envie savoir enfin le fin mot de l’histoire!

On assiste également à la déchéance de Garance, personnage (principal) que je n’ai pas trop apprécié au départ, puis qui m’a attendris, sa douleur m’a touchée, elle se punit continuellement, se refuse le bonheur, qu’elle pourrait pourtant trouver auprès de Patrik. On ne tombe pourtant jamais dans le pathos, ou la niaiserie (OUF!).

Un livre que je conseille, pour les adeptes du genre, et à ceux qui n’ont pas froid au yeux. Ames sensibles s’abstenir! Comme je l’ai dis, la scène d’ouverture est plutot trash, on a également le droit à une scène d’autopsie, et des thèmes récurrents comme le sexe, le suicide, l’automutilation etc…

Autant dire que Ingrid Desjours ne prend pas de gants! Elle nous décrit un univers très sombre, où se mêlents apparences, jeux de pouvoir et manipulation, où tous les personnages cachent leurs vrais visages, mais le masque s’effrite, jusqu’à faire apparaître la vérité toute nue.

Un petit mot, sur l’édition, qui est très belle ! La couverture, la mise en page soignée…ce doit être bien sympa, toute la collection nuit blanche dans une (Ma^^) bibliothèque… petit bémol, la couverture est très fragile, je l’ai pourtant dorlotté, mais le film plastique s’est décollé sur tout le contour…emoticone

UN grand merci aux éditions PLON (dont Emmanuelle Allibert, attachée de presse de chez Plon, et son petit mot pour souhaiter une bonne lecture! et me remercier! c’est Moi qui vous dit merci!!!!) et à Livraddict pour ce partenariat!(j’ai un petit peu de retard! J’ai eu quelques soucis de virus sur mon ordi, j’ai du faire un point de restauration, et évidemment, j’ai perdu ma critique! J’allais la rendre juste a temps…et mon blog a buggé!!!grrr! Donc désolée!!!!)

EDIT: EN fait non, j’étais pile poil dans les temps! puisque je l’avais reçu le 28! MERCI Nathalie d’avoir vérifié! ça me rassure!! 

bjg65f dans thriller  Challenge héroïne: Garance n’a rien mais alors RIEN a voir avec une petite brune qui habite dans un patelin au nom de couverts (Forks = fourchette ;p) et qui tombe éperdumment amoureuse d’un bel adonis immortel…Garance est une pro du profilage, travaille en infiltration et a une vie sentimentale et même sociale que personne n’envie! elle a un passé lourd qui pèse sur sa conscience. Elle pense ne pas mériter d’être aimer, mais ne supporte pas non plus que celui qu’elle aime puisse en aimer une autre…

Publié dans thriller | 10 Commentaires »

Dexter dans de beaux draps, de Jeff Lindsay

Posté par jellybells le 8 avril 2010

Dexter dans de beaux draps, de Jeff Lindsay dans thriller xtuh0

 

Résumé: Après une lune de miel à Paris, Dexter enquête sur une série de cadavres mis en scène par un artiste macabre. Sa soeur est poignardée durant leur investigation, et Dexter décide de rendre justice à sa façon…

J’avais hâte de lire ce quatrième tome des aventures de Dexter Morgan, mais je dois avouer que la lecture a été vraiment laborieuse !

Les débuts à Paris ne m’ont pas emballée, et je dois dire que les passages où Dexter utilise des mots en français, m’ont dérangée (et ce, sans compter les fautes!). Peut-être cela aurait été moins gênant à lire en V.O. De plus, j’ai trouvé la traduction plutot moyenne.

Ensuite, certes, on retrouve les personnages que l’on aime, Debs et sa manie de jurer a chaque phrase (qui reste malheureusement une bonne partie de l’histoire dans le coma, et on doit supporter Chutsky et ses « salut mon pote » ! grrr), Cody et Astor, nos adorables serial killers en herbe, et Doakes qui se veut effrayant à menacer Dexter, mais qui en fin compte est plus drôle qu’autre chose.

Pour ce qui est de l’intrigue…quel dommage que la quatrième de couverture en dise autant (je vous ai d’ailleurs épargné le résumé, qui en révèle beaucoup trop) !! Par ailleurs, je trouve l’intrigue pas très bien ficelée ! Dexter rame pas mal, il se lance pour la première fois dans une sorte de vengeance, en voulant zigouiller l’agresseur de sa soeur, et se retrouve comme le titre le dit, dans de beaux draps !

Jeff Lindsay qui nous a habitué à un humour noir, ici me paraît en rajouter une couche. On frôle la farce, peut-être pour atténuer l’horreur des crimes (quoi qu’ici je n’ai pas été touchée plus que cela par les mises en scène des cadavres), et le côté toujours glacial et détaché de Dexter, cet être égocentrique qui est plus interessé par la nourriture et ses bas instincts de tueur, que par l’enquête en cours, même s’il semble touché par l’agression de sa soeur. Son intérêt pour les enfants de Rita n’est motivé que par le fait qu’il s’identifie à eux, surtout Cody.

Malgré cela, Jeff Lindsay arrive toujours à nous faire aimer Dexter, on s’attache à lui, lui qui ne s’attache à personne. On n’a pas envie qu’il se fasse prendre, on veut qu’il continue à rendre sa « justice ».

Mais bon, pour ma part, c’est une grosse déception, ce tome 4 n’arrive pas à la hauteur de l’excellent tome 3 qui m’avait franchement emballée !

Merci à la Team Livraddict et aux éditions Michel Lafon pour m’avoir offert ce premier partenariat !

Et Merci à ma soeur Flof13 pour avoir corrigé ce billet! Elle aussi a lu et donné son avis ICI sur ce livre

 

Je publierai ce billet sur le blog livraddict comme prévu (comme c’est mon 1er part’) très vite, mais pour l’instant, le site bug!

Publié dans thriller | 4 Commentaires »

 

poèmes d'une romantique ... |
C'est de l'autre côté de ma... |
escarpins et sac à dos |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Poésie net
| Conversation-Evasion
| Morganedoc