• Accueil
  • > Archives pour décembre 2010

absence

Posté par jellybells le 11 décembre 2010

Coucou!!!

 Je tenais à vous prévenir que je vais être absente un petit moment!!

Je déménage le 15 décembre, et mon fournisseur d’accès à l’adsl m’a annoncé environ 3 semaines de coupure internet!! oui 3 semaines!! je ne vais jamais tenir!!! 

J’ai 2 chroniques en retard, mais je n’ai absolument pas le temps de m’y mettre, je suis perdue au milieu des cartons!! alors entre les fêtes qui arrivent, mes deux petits garçons (2ans et presque 4ans) à gérer en plus du déménagement ect… j’ai du mal à trouver du temps!

Mais une fois installée, je me mets au boulot pour que mes chroniques soient prêtes pour le retour d’internet!!! Et puis, j’ai de quoi lire également…et vu le délai annoncé…je devrai revenir avec pas mal d’articles à vous proposer!!

J’ai commencé il y a peu, le tome 5 de Mercy Thompson, de Patricia Briggs en vo…

et ce sont ajoutés récemment à ma PAL (et qui devraient me tenir compagnie pendant cette looongue absence) quelques livres que j’ai hâte de lire :

Dead and gone, de Charlaine Harris (T 9 de la communauté du sud, en vo)

Dead in the family, de Charlaine Harris (T 10 de la communauté du sud, en vo)

The hollows, T1: Dead witch walking, de Kim Harrison ( Sorcière pour l’échafaud, en vo)

Femmes de l’autremonde, T1 et 2, de Kelley Armstrong

Bridget Jones ‘s diary, de Helen Fielding (le journal de Bridget Jones en vo)

Jessica’ s guide to dating the dark side, de Beth Fantaskey (comment se débarrasser d’un vampire amoureux, en vo )

Chasseuse de la nuit, T1: au bord de la tombe, de Jeaniene Frost

Entre autres…bref j’ai de quoi faire!! Beaucoup de bit lit!!! emoticone mais bon, on ne se refait pas hein !

Je vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d’année, avec pleins de livres sous le sapin ;)

 

 

 

 

 

 

Publié dans blabla... | 6 Commentaires »

Imitation, de The Harvard Lampoon

Posté par jellybells le 5 décembre 2010

imitation, the harvard lampoon

 

« Les Vampires vous fascinent ?
N’hésitez plus, laisser vous tenter !

Quand Belle arrive dans son nouveau lycée, elle tombe sous le charme ravageur d’Ebouard, un geek hypersexy. En plus c’est sûr, c’est un vampire : il ne mange pas ses frites à la cantine et la neige… fond sur lui.
Mais comment, oh oui, comment faire pour le convaincre de la mordre et faire d’elle sont amour éternel ?

De la rrrromance, du danger, des parents complètement largués, un brin d’hystérie, une soirée « vampires », tous les ingrédients sont réunis pour une histoire d’amour encore plus incroyable que « Raison et Sentiments » et « Les Hauts de Hurlevent » réunis. » 


Je n’avais jamais lu de parodie auparavant, mais je suis friande des films de Mel brooks (Sacré robin des bois, dracula mort et heureux de l’être etc…) entre autres.

Pour moi, la parodie consiste à reprendre les personnages (mais aussi le contexte, le fonctionnement, les ficelles de l’oeuvre) et à les exagérer.

Hors, j’ai à peine reconnu Bella dans le personnage de Belle. On se retrouve à lire un peu plus de 150 pages dans la tête d’une ado pénible! Pimbêche, je-sais-tout, mais qui en réalité n’est qu’une sotte! Quand à Ebouard, encore plus difficile de faire le rapprochement entre ce geek qui a peur de tout, et Edward de Twilight.(Après vérification sur le net, a priori une parodie c’est soit l’exagération, soit l’inversion des caractéristiques d’une oeuvre… ooops autant pour moi)

J’ai trouvé cependant que les parents de Belle étaient réussis. L’écriture de Stephenie Meyer en prend pour son grade. Les effets de styles sont repris puissance mille!

Certaines choses m’ont amusée, mais  cela devient très vite lassant hélas!!

J’ai dû parfois me forcer à continuer ma lecture! J’ai ris de temps en temps, mais par moment… quelle purge!!!

L’histoire suis en gros la trame originale, et puis vers la fin, ça part carrément vers autre chose! Je ne sais pas si cela est dû a la traduction, ou si tout simplement le support livre ne me convient pas pour une parodie, mais alors que je cherchais à me détendre avec cette lecture… c’est assez indigeste par moments. L’humour est ce qu’il est, cela plait ou non. 

Bien que The Harvard Lampoon frappe souvent juste (et tout y passe, il n’épargne rien ni personne), le tout est malheureusement d’une grande lourdeur! Il y a de bonnes idées, de bonnes blagues, d’autres tombent (pour ma part ) carrément à plat, surtout quand on s’éloigne trop de l’histoire et des personnages originaux. Ils sont tellement différents par moment, qu’on se demande si c’est bien une parodie de la célèbre saga. Un coup d’oeil à la couverture (que j’aime beaucoup!) oui, c’est bien de Twilight dont on rit!

Bref, je ne sais pas trop quoi en penser. Je suis plutôt déçue dans l’ensemble, même si j’ai bien ris par moment (perso, j’ai bien aimé le passage de la ruelle, avec Ebouard qui pète les plombs « elle ne joue que sur nintendo!lol!)

voici quelques extraits qui m’ont bien plu:

« je tapais un mot, un seul: « vampre ». Google me proposa d’essayer l’orthographe « vampire » et je tapai: « OK ».

Je fus confondue par les résultats qui s’affichèrent: « Nosferatu », « l’entrainement de Buffy Summers », « début d’idylle pour Kristen Stewart », « fuite du 5e opus de la saga Twilight », Robert Pattinson chante le blues »

« Pas question que j’aille encore dans un magasin de vêtements, les filles. Je suis un modèle pour plus d’un million d’adolescentes dans le monde, et je dois leur montrer qu’il y a autre chose que les fringues dans la vie. Il y a aussi des romans. Des romans à l’eau de rose pour celles qui aiment les monstres en tout genre »

« Végétarien » signifie pour les vampires qu’ils ne se nourrissent pas de sang humain. Franchement, je trouve que « kasher » est une meilleure analogie »

 

En parlant de parodies, et de Twilight: sachez que le 24novembre 2010 est sortie dans les salles de ciné une parodie intitulée Mords-moi sans hésitation (Vampires sucks). J’attendrai la sortie DVD pour le louer. D’après la Bande annonce, je m’attend au pire, ou pas…certains passages sont très drôles (mais ce n’est qu’une BA!)

 Image de prévisualisation YouTube

 

Merci à Livr@ddict et aux éditions Castelmore pour ce partenariat!

Ma soeur Flof13 a également participé à ce part, vous trouverez son avis ICI et celui de ma nièce Coquelicot, LA!

 

 

 

 

Publié dans roman jeunesse | 11 Commentaires »

Anita Blake, tome 18: Flirt, de Laurell K. Hamilton

Posté par jellybells le 2 décembre 2010

anita blake flirt laurell k hamilton

 

« When Anita Blake meets with prospective client Tony Bennington, who is desperate to have her reanimate his recently deceased wife, she is full of sympathy for his loss. Anita knows something about love, and she knows everything there is to know about loss. But what she also knows, though Tony Bennington seems unwilling to be convinced, is that the thing she can do as a necromancer isn’t the miracle he thinks he needs. The creature that Anita could coerce to step out of the late Mrs. Bennington’s grave would not be the lovely Mrs. Bennington. Not really. And not for long. »

 

 Un tome très court, tout comme Micah, il s’agit ici aussi plutôt d’une nouvelle (192 pages). Une petite aventure d’Anita qui donne une place importante à la nécromancie,  ainsi qu’aux soucis « lionesques » (oui j’invente des mots! ;) ) de celle-ci.

Anita est kidnappée sur les ordres d’un de ses riches clients à qui elle a refusé une réanimation. Afin de la forcer à faire se sa défunte épouse un zombie, il menace la vie de Micah, Nathaniel et Jason. Coupée de son lien avec Jean-claude, elle ne peut compter que sur elle-même afin de sauver ses amants, sans pour autant accéder à la requête de ses ravisseurs. On retrouve une Anita déterminée, et prête à tout pour sauver ceux qu’elle aime. Manipulation, meurtre, hypnose (grâce aux pouvoirs hérités de Jean-Claude), Anita ne reculera devant rien.

Voilà, il ne me reste plus qu’à lire Bullet, et je passe à autre chose!

anita blake flirt laurell k hamilton

Publié dans Bit-Lit, Lectures en V.O | 4 Commentaires »

Anita Blake, tome 17: Skin trade, de Laurell K.Hamilton

Posté par jellybells le 2 décembre 2010

anita blake skin trade laurell k hamilton

 

« When a vampire serial killer sends Anita Blake a grisly souvenir from Las Vegas, she has to warn Sin City’s local authorities what they’re dealing with. Only it’s worse than she thought. Ten officers and one executioner have been slain-paranormal style. Anita heads to Vegas, where’s she’s joined by three other federal marshals, including the ruthless Edward. It’s a good thing he always has her back, because when she gets close to the bodies, Anita senses « tiger » too strongly to ignore it. The weretigers are very powerful in Las Vegas, which means the odds of her rubbing someone important the wrong way just got a lot higher. »

 

Et oui! Cela vaut le coup de continuer de lire Anita Blake!! Ce tome était excellent! L’intrigue commence d’emblée, dans le bureau d’Anita à Animator Inc. Celle-ci vient de recevoir un colis. Et pas n’importe lequel! Une tête humaine! Rien que ça!

L’occasion se présente de coincer Vittorio! Le grand méchant d’ Incubus dreams qui avait quitté Saint Louis, laissant derrière lui une pluie de cadavres. Anita se rend donc à Las Vegas pour une chasse au vampire.

Comme dans Papillon d’Obsidienne, Anita refait équipe avec Edward, Olaf et Bernardo. Notre nécromancienne et Marshall préférée doit ainsi travailler avec un Olaf de plus en plus collant (et flippant!!), des policiers locaux qui lui mettent des bâtons dans les roues et un SWAT plutôt intéressant, tout en ayant de grosses difficultés à gérer sa tigresse.

J’ai pris un réel plaisir à lire ce tome plein d’action, de rebondissements et beaucoup moins de sexe (yen a quand même hein ;p ). Anita contrôle de mieux en mieux l’ardeur et a également trouvé un nouveau moyen de « se nourrir ».

On découvre une Anita pleine de doutes. Elle ne sait pas si elle peut continuer son travail de marshall tout en étant la servante humaine de Jean-Claude. Elle se remet en question, elle-même mais aussi la loi sur les vampires, le fait d’être exécutrice ect… Elle a beau faire de plus en plus partie des « monstres » elle n’en reste pas moins humaine avec une conscience.

Contrairement à beaucoup qui ont abandonné cette série, je continue  d’apprécier l’univers crée par Laurell K. Hamilton, et je tente de la défendre. Pour moi à part le tome 14 qui m’a beaucoup déçu, Anita Blake reste une excellente saga de bit lit!

Vite vite la suite!!!

 

anita blake skin trade laurell k hamilton

 

12/12 dark side challenge

Publié dans Bit-Lit, Lectures en V.O | 4 Commentaires »

 

poèmes d'une romantique ... |
C'est de l'autre côté de ma... |
escarpins et sac à dos |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Poésie net
| Conversation-Evasion
| Morganedoc