Jeanne, de Jacques Cassabois

Posté par jellybells le 14 novembre 2010

jeanne de jacques cassabois

« Jeanne. Car Jeanne d’Arc était Jeanne avant d’être chef de guerre. Figure emblématique de notre histoire, elle était surtout une jeune fille de dix-sept ans. Sa fabuleuse épopée va bouleverser le royaume de France. En deux ans, Jeanne fait sacrer un roi, repousse les Anglais, ravive la confiance d’un peuple tout entier. Sainte ou visionnaire ? Jeanne, l’étincelle de Domrémy, était d’abord un être d’exception, traversant chaque instant avec toute son énergie et son amour de vivre. »

N’étant pas une experte sur la guerre de cent ans, je ne peux affirmer la véracité de tout ce qu’il y est décrit, d’autant qu’une grande part de l’histoire de Jeanne d’Arc est liée à ses « visions », son lien avec Dieu qui l’aurait guidé de sa petite vie de bergère à Domrémy à celle d’une combattante courageuse, grande stratège, menant des combats sur des champs de batailles, et tout cela du haut de ses dix sept ans (à peu près…nous ne connaissons pas sa date précise de naissance). On sent le travail de recherche, beaucoup de détails sont donnés (rien qu’à voir toutes les sources de l’auteur, nul doute qu’il s’est bien documenté), jusqu’aux cartes à la fin du livre, pour mieux se repérer géographiquement.


J’aime beaucoup le personnage de Jeanne, sa foi, son courage, impressionnent. Elle possède un charisme et une personnalité hors du commun, à un si jeune âge, et à une telle époque, devoir se faire respecter et entendre par des hommes, bien plus âgés et expérimentés qu’elle! Cela force l’admiration! Ou la jalousie et la crainte chez d’autres…


J’ai certaines réserves sur ce livre, qui bien que très intéressant, m’a quand même dérouté dans le style…Ce n’est peut être qu’une impression  mais il y a ce côté détaché dans la description…j’avais parfois l’impression de lire le texte d’une voix off d’un docu-fiction , sans doute une volonté de Jacques Cassabois d’écrire un roman fiable d’un point de vue historique; et par moment, il y a au contraire un certain émoi, notamment lorsqu’il est question des transes de Jeanne, lorsqu’elle communique avec Dieu. Là le récit se fait plus passionné il me semble…

Il s’agit à mon avis d’un parti pris de l’auteur.  C’est assez déroutant, d’un coté un style qui fait très détaché dans les descriptions, et de l’autre, une ferveur palpable.

On ressent l’admiration et l’empathie de l’auteur pour cette héroïne, il nous les communique. Mais la part qu’il donne à la spiritualité me gêne.

C’est un problème que je rencontre parfois avec la lecture de romans historiques! D’autant qu’ici le livre est tellement précis, documenté…qu’on en oublie que c’est un roman! Et c’est cela qui est dérangeant! Je me suis perdu un peu en me demandant si l’auteur ne cherchait pas a faire du « don » de Jeanne une vérité historique! Il ne s’agit pas d’un documentaire, mais bien d’un roman, mais l’auteur nous le fait aisément oublier.

En plus de cela j’avoue que je me suis lassée au fur et a mesure du livre…les batailles, tout ça…j’ai commencé vers la moitié du livre à m’ennuyer. J’ai eu du mal à le finir! C’est très répétitif.


Une lecture intéressante, qui m’a permis de revoir une partie de l’histoire de France que je n’avais pas visité depuis bien longtemps, mais cela ne fut malheureusement pas suffisant pour moi. Ce qui m’a déplut l’emporte hélas sur les points positifs! Je m’attendais à quelque chose de bien différent, plus dynamique, moins documentaire.

Merci à Livraddict ainsi qu’aux Editions Hachette jeunesse pour ce partenariat!

3 Réponses à “Jeanne, de Jacques Cassabois”

  1. Elora dit :

    Beaucoup de répétitions, c’est vrai…et la religion trop présente à mon goût pais probablement inhérente à l’époque…

  2. flof13 dit :

    c’est rigolo, mais j’ai vu un docu sur Jeanne d’Arc pendant les vacances de la Toussaint… et l’hypothèse qu’elle était plus un symbole qu’une réelle chef de guerre, et donc finalement un bouc émissaire aussi… Bref, je te le laisse sur tes étagères, il ne me tentait déjà pas quand je l’ai vu en part’ !

  3. jellybells dit :

    @Elora: c’est sure, que c’était un peu tendre le bâton pour se faire battre…c’est quand même une des choses qui est le plus connu sur Jeanne d’arc…les autres qui viennent à l’esprit à la plupart des gens quand on parle d’elle c’est « pucelle » « Orleans » et « bûcher » !ça résume en gros ce qu’il me restait de connaissances sur le sujet! donc ça aura tout de même été l’occasion de m’instruire!

    @Flof13: et bien dans le livre, elle est plutôt les 2, une sorte de symbole, de messie même! et en même temps elle est décrite vraiment comme une guerrière, elle fonce dans le tas, elle planifie, frappe, et encourage a la fois! et ouais, c’est une femme quoi! elle sait faire pleins de trucs en même temps! nous à côté on est loin de rivaliser, quand on se vernis les ongles en parlant au téléphone et en suivant en même temps le dernier épisode de Dexter à la télé!
    Pour le docu, j’aurai bien aimé le voir tiens!

Laisser un commentaire

 

poèmes d'une romantique ... |
C'est de l'autre côté de ma... |
escarpins et sac à dos |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Poésie net
| Conversation-Evasion
| Morganedoc