Coraline de Henry Selick

Posté par jellybells le 9 mars 2010

Coraline de Henry Selick dans cinema x3s5lj

 Coraline: Film d’animation fantastique d’Henry Selick sorti en 2009.

Il s’agit d’une adaptation du conte noir de Neil Gaiman (que je n’ai hélas pas encore lu!)

Je suis une grande fan d’ Henry Selick (L’étrange Noël de mr Jack, James et la pêche géante…) alors, comment passer à côté de Coraline?


De quoi ça parle?


Coraline est une petite fille intrépide et très curieuse. Elle vient d’emménager avec ses parents dans une étrange résidence. Mais elle s’ennuit car ses ses parents ne lui consacre que très peu de temps. Elle va donc à la rencontre de ses curieux voisins.

Elle découvre une porte la transportant dans une maison, identique à la sienne, et à la fois, très différente, où son « autre mère » lui prépare de délicieux petits plats, et où son « autre père » lui compose des chansons, et entretient un magnifique jardin!

Elle est immédiatement séduite par ce monde étrange, et coloré, où ses parents sont disponibles, où ses voisins sont un dresseur de souris acrobates, des actrices déjantés, un chat parlant et où l’ exaspérant pas d’bol est muet!

Mais très vite, ce monde devient très effrayant, et retenue prisonnière par son « autre mère », elle devra faire preuve, de courage, et d’inventivité pour s’enfuir et retrouver sa vraie vie, et ses vrais parents.

Ce que j’en pense:


J’ai tout simplement adoré! Dès le générique de début, on ne peut pas se tromper! C’est du Henry Selick! Ce générique, est tout simplement splendide! L’animation, est juste extraordinaire! Mais je n’en attendais pas moins de ce réalisateur!

Et la musique? Magnifique! Bruno Coulais (compositeur Français, Microcosmos, Serial lover entre autres) a vraiment fait un travail splendide! La bande originale, contribue à donner une atmosphère étrange, fantastique, avec de l’émotion, sans tomber dans la mièvrerie!

On est tout de suite plongés dans une ambiance, noire, inquiétante, et poétique.

Deux univers s’opposent: celui, réel et terne de la réalité et du quotidien, et celui haut en couleurs du monde parallèle.

On peut ainsi comparer Coraline, à Alice au pays des merveilles, mais également à l’étrange Noël de mr Jack , où les personnages qui s’ennuient dans leur quotidien, se retrouvent dans des mondes aux antipodes du leur, mais aussi a cause de ces fameuses portes présentes dans les trois histoires.


Bref, un gros coup de coeur pour ma part! Je ne peux que vous le conseiller!

4 Réponses à “Coraline de Henry Selick”

  1. Coquelicot dit :

    Tiens! J’aimerais bien le regarder! J’imagine qu’il est chez toi…. Si oui, la prochaine fois que je viens chez toi ne t’étonne pas si je te demande de pouvoir le regarder!

  2. jellybells dit :

    jpourrais meme carrément te le ramener fin mars ;p

  3. Nad dit :

    Je l’ai vu et j’ai adoré aussi :)
    Le chat, la porte, les mondes différents..j’ai pensé à Alice direct.
    J’aime bien le caractère de Coraline et celui du chat.

  4. jellybells dit :

    @nad: j’ai adoré le chat, et coraline a un sacré caractère! c’est vraiment une super mini heroine! j’ai l’intention de livre de livre des que possible

Laisser un commentaire

 

poèmes d'une romantique ... |
C'est de l'autre côté de ma... |
escarpins et sac à dos |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Poésie net
| Conversation-Evasion
| Morganedoc